lucie lataste

lucie joue princesse avec denis pour les sourds
lucie vit à toulouse et du coup, elle aime bien le cassoulet...
enfin...bob le suppose...

Bercée par le théâtre et la danse contemporaine dès l’âge de sept ans, elle termine ses études de philosophie par une recherche sur le processus de création autour du travail théâtral de Peter Brook. Suite à sa découverte de la langue des signes en 1993, elle fait avec son solo Ida, d’après Gertrude Stein, le premier pas vers un théâtre dansé.

A 15 ans, lors d’un été en bord de mer, c’est la rencontre avec Flora, son amie sourde. Elle lui fait découvrir sa langue des signes, avec les mots dessinés sur le sable.

Approfondissant la langue des signes dans des études d’interprète, elle participe aux formations pour les acteurs en langue des signes auprès de l’IVT dirigé par Emanuelle Laborit. Portée par sa rencontre avec la chorégraphe suisse du TeatrodanzaTiziana Arnaboldi, et grâce au label Toulous’up, elle dirige en 2009 son premier chantier de création silencieuse avec une équipe de comédiens-danseurs sourds, sur des textes de Boris Vian.

Au fil de ses créations, interventions, échanges et rencontres, la danse des signes en lien avec les textes du répertoire s’affirme comme un langage artistique à part entière.

pour plus d’infos sur sa compagnie : http://danse-des-signes.com/WordPress3/#home