Les expériences pédagogiques

Les expériences pédagogiques
Document à télécharger

PDF - 1.2 Mo (PDF – 1.2 Mo)

Projet pédagogique : Sur les traces de Blanche

Ce vaste projet d’Éducation artistique au long cours, initialement prévu de 2019 à 2021, comprend plusieurs étapes de travail : résidence, diffusion, ateliers de pratique, restitution, exposition, édition. Un grand temps fort permettant la mise en partage de ces trois années de travail était imaginé pour 2021 et sera très certainement repensé dans sa forme et dans son calendrier, en raison du contexte sanitaire.

La Bobine a développé à cet effet, deux résidences au sein d’écoles autour de la question de l’apprentissage des fondamentaux à l’école maternelle par l’art, en milieu rural et urbain. Par le biais d’ateliers de pratique artistique, le souhait est de travailler en collaboration avec des enseignants développant la méthode Montessori en classe. Christelle Hunot, à travers ses projets artistiques pour les plus petits se trouve proche des pédagogies alternatives (Montessori, Freinet).
Voici quelques-unes des intentions : ouvrir le regard sur l’Art en tant que vecteur d’apprentissage, mener une expérimentation sensorielle autour des fondamentaux.

La première phase s’est déroulée dans l’école Gaston Tardif du Grand-Fougeray de septembre à décembre 2019.
La seconde phase devait se dérouler de janvier à juin 2020 à l’école Les Gantelles située dans le quartier de Maurepas à Rennes. Le projet a été amorcé entre janvier et février 2020, puis suspendu compte tenu de la crise sanitaire.
La résidence aux Gantelles s’est amorcée début 2020, sous forme d’atelier d’artiste. Les ateliers étaient tous organisés sous la forme de mini-ateliers diversifiés, où les élèves pouvaient tester, jouer, s’installer pour essayer, s’initier et réaliser. Dans cet atelier se trouvait de multiples espaces, avec des abécédaires textiles, des tablettes rondes, des fils, des rubans, des tableaux de feutrine, des épingles,... des matières à expérimenter !
Outre trois rendez-vous en octobre et novembre 2019 avec cette école rennaise, il a été possible pour La Bobine de mettre en place trois demi-journées de pratique artistique en février et mars 2020 par le biais d’ateliers individuels et collectifs en arts plastique, en exploration de matière textile et d’outils.
Souhaitant continuer d’entretenir ce lien et cette présence artistique, la Bobine a imaginé un autre type d’intervention, en regard et en cohérence avec son projet, avec la création d’une œuvre textile qui sera donnée à l’école des Gantelles. Cette œuvre sera en forme de mini-salon où les enfants pourront s’installer pour utiliser les tablettes qui seront installées dans le mobilier textile.

Ce projet pédagogique, en miroir, propose :

- 30h/école d’ateliers de pratique artistique avec les élèves en vue de la production de petites formes, pensées comme des œuvres en elles-mêmes s’apparentant à des alvéoles autonomes, pouvant être expérimentées par les élèves. En ce sens, l’objectif est de tendre vers un travail élargi de mise en scène et de scénographie, rassemblant l’ensemble de ces petites formes activées, par la suite, par des interprètes professionnels. Elles seront le résultat du projet pédagogique mené sur les deux territoires.

- la venue au spectacle des deux classes, suivie d’un temps d’échange, à l’occasion de la création Panoramique n°1 - Eloge du blanc au Festival Marmaille 2019. Panoramique n°2 - A la tombée de la nuit, sous un ciel étoilé devait être créé à la suite de la résidence à l’Ecole Les Gantelles, à Rennes. Cette création a été reportée, du fait de la crise sanitaire.
Pour ce deuxième volet, il sera abordé l’univers de la nuit et son vocabulaire, le contraste inversé, le scintillement, la poésie de la nuit mis en voix par Justine Curatolo, chanteuse lyrique, ses couleurs, ses mots, ses sensations, l’imaginaire que la nuit nous inspire. Un travail important autour du toucher sera développé.

- la création d’une artothèque d’œuvres textiles circulant sur plusieurs territoires, de la cellule familiale à l’établissement scolaire. Cette collection mobile est amorcée à l’école Gaston Tardif fin septembre 2019 au sein de la classe-support dans le but de créer des correspondances textiles entre les deux classes concernées.

- des temps de restitution et de partage avec les équipes pédagogiques, les élèves, les familles : au Grand Fougeray, en décembre 2019 pour la restitution du projet Classes en paysages. La richesse de ce projet a permis notamment la production d’outils artistiques favorisant les apprentissages en maternelle et la création d’une œuvre collective autour de paysages imaginaires et sensorielles.